Lille, cité étudiante de France

Il y un peu plus de 3 ans, jour pour jour et cheveux très courts, je prenais le train à la Gare du Nord de Bruxelles pour me rendre chez des amis d’une amie, direction Lille, au Nord de la France. À seulement 35 minutes de la Belgique, c’était un des voyages les plus rapides que j’aie eu à faire sur le Vieux-Continent.

Mes hôtes ont été des plus hospitaliers et disponibles envers moi. Fascinés par l’Amérique, j’ai eu la patience de répondre à leurs questions: oui, nous avons des Starbuck’s et buvons parfois notre café en marchant, cellulaire dans l’autre main. Non, nous ne sommes pas des Américains, mais nous sommes Nord-Américains. Oui, nous parlons français et certains enfants ont aussi des parrains, des marraines et des prénoms francophones! (c’est le Village d’Astérix au nord de l’Amérique, non mais! J’aurais du leur faire écouter ceci:http://www.youtube.com/watch?v=CO5FPYEy7ZM) Oui, nous avons des téléviseurs, de même que le téléhoraire que l’on reçoit dans le journal du samedi. Oui, il y a des caribous, mais surtout sur nos 25 sous. Et finalement: oui, je parle  »comme Céline », j’écoute du Joe Dassin, je connais l’école des Fans grâce à grand-mère et Montréal les amis, c’est comme la petite soeur de New York!!!!!! (j’aurais du aussi leur faire écouter celle-là : http://www.youtube.com/watch?v=r4fm9ptMO2A)

(pause)

Malgré l’énergie que m’a demandée la réponse à ces questions, mes hôtes, comme je le disais plus tôt, m’ont amenée partout où je le voulais. Puisque mon séjour n’était que le temps d’une fin de semaine, nous avons fait un tour de ville en bus touristique, ce qui m’a permis de voir, entre autres, la maison où Charles de Gaulle est né (ben oui, le dude qui a scandé  »Vive le Québec liiiiiibre! » http://www.youtube.com/watch?v=rUeHzgAvXxo hihih ;-)) et le mini-arc de Triomphe. Cadeau à la ville, si ma mémoire est bonne. Puis, à pied, nous avons été sur la grand place (chaque ville européenne a une place rassembleuse pour sa population), où se trouve la majestueuse statue de Marie-Anne, qui représente la France. C’est là que mes amis m’ont aussi appris que derrière chaque pièce de monnaie euro, se retrouve le symbole du pays où elle a été frappée. Ainsi, derrière les euros français, il y a donc la statue Marie-Anne.

 

J’ai également pu regardé la statue du ‘petit quinquin’ , enfant se faisant bercer par sa mère, dont on doit l’origine à une chanson enfantine d’un poète lillois, Alexandre Desrousseaux, qui a été écrite en ch’ti, le joual des gens de Lille.

 

Pour écouter la chanson, c’est ici. 🙂

Finalement, dimanche, dernier jour sur Lille, magnifique temps et soleil. Promenade au marché couvert de Wazemmes, où j’ai déniché des produits de beauté et pour la maison des plus abordables, des chocolatines toutes chaudes et un bon poulet rôti et des pommes de terre. Un des meilleurs poulets jamais mangés de ma vie !

Lille est une ville universitaire, grouillant de jeunes venant de partout. Comme partout en Europe, l’alcool coule à flots et est plus économique qu’un verre d’eau. D’ailleurs, c’est de là que proviennent les restaurants-brasseries  »Les 3 Brasseurs ». Et moi qui a longtemps cru que c’était québécois!

Amateurs de fromages, je termine cet article en vous suggérant de goûter au Maroille Fouquet. Oui, oui, le classique fromage français qui pue (!) mais qui est excellent. Ne pas y goûter, c’est comme si un Français refusait de prendre du sirop d’érable: affront!

Serez-vous aussi game que mes hôtes de le tremper dans le café avant de le manger? (N’ayez crainte, ceci n’est pas coûtume, seulement une vieille blague dans leur famille. Tout comme en mettre partout au visage et dans les cheveux d’une personne dont on fête l’anniversaire…!)

 

À plus Lille, et bon printemps! Xx

DSC07810 DSC07804.JPG DSC07802 DSC07788 DSC07787 DSC07786 DSC07783 DSC07782

Publicités