Pour toujours, les Jeux Olympiques.

C’est hier soir que se déroulait la cérémonie de clôture des Jeux de Rio et que je me déplaçais en un après-midi pluvieux  direction Stade Olympique de Montréal, afin de jeter un coup d’oeil à cette exposition souvenir du 40e anniversaire des J.O de 1976.

La Fierté et frénésie des Jeux s’est fait ressentir dès les premiers instants de la visite guidée, bilingue, d’une durée de 30 minutes. Bien détaillée et expliquée, on y apprend entre autres, qu’à l’origine, le stade contenait maintenant 74 000 places pour n’en avoir aujourd’hui que 56 000. Cet emblème populaire, souvent surnommé le bol de toilettes de Montréal à ses dépens, a le toit ouvert, non seulement parce que c’est un stade, mais parce que la légende/tradition dit que les Dieux et Déèsses grecques puissent regarder les exploits des mortels du Ciel…

Saviez-vous aussi qu’il y a assez de béton au Parc/Stade Olympique pour se rendre jusqu’à Miami! Et que le stade a en partie été financé grâce à la population qui pouvait alors acheter des billets de loterie spéciales ou des cigarettes…Les Montréalais ont fumé et joué leur stade, du pain et des jeux!

Reste que l’héritage des jeux est important pour Montréal: une visibilité internationale, de la fierté, un sentiment d’appartenance et, du côté pratique de la vie de tous les jours, la continuité de la ligne verte du métro  et un superbe centre sportif.

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s